Voeux du CNLAPS 2015

Voeux du CNLAPS 2015

La PREVENTION SPECIALISEE, une réponse innovante aux mutations sociétalesA Mesdames et Messieurs les Présidents et Directeurs,Mesdames, Messieurs,Au nom du Bureau, du Conseil d’Administration et des salariés du siège du CNLAPS, je suis heureux de vous adresser ainsi qu’à toutes les équipes,nos vœux de bonheur et de réussite pour l’année 2015. Le CNLAPS note, depuis 2012, une amplification des alertes de ses associations adhérentes. Nous sommes devant un paradoxe : il est de plus en plus mis en avant, devant la massification de la précarité et de la souffrance psychosociale, la nécessité de développer des actions de développement social, d’impliquer le travail social dans des actions collectives pour développer le pouvoir d’agir individuel et collectif des populations marginalisées, de développer des réponses innovantes dans le champ de la prévention. Les politiques publiques font de plus en plus appel à la Prévention Spécialisée en valorisant son immersion quotidienne dans les quartiers d’implantation, donc sa connaissance fine des jeunes et des territoires, son approche globale. Elle peut faciliter grandement la continuité et la cohérence des parcours éducatifs, la rencontre avec les publics marginalisés et le développement de leur pouvoir d’agir, donc de lutter contre l’assistanat. La Prévention Spécialisée, à partir de sa référence à la Protection de l’Enfance, est sans doute une des missions publiques la plus à même de favoriser des politiques transversales de la jeunesse dans les quartiers en grande difficulté et de faire le lien avec les différents acteurs institutionnels, techniques, ainsi qu’avec les habitants. La Prévention spécialisée a donc une importante utilité sociale, politique et économique. Elle a une véritable compétence pour aller à la rencontre des populations les plus rétives aux interventions institutionnelles et parfois données pour « perdues ».Elle construit avec les habitants les réponses à inventer. Elle peut donc aider à la construction de politiques publiques. La Prévention spécialisée doit encore plus et mieux s’adapter aux mutations sociétales, mieux communiquer sur son action et mesurer son impact social, optimiser son action, développer sa dimension innovante. Encore une fois, je vous souhaite une bonne année ainsi qu’à vos proches. Richard PIERRE, Président